Nouveau Volkswagen Touran : en version 5 et 7 places.

 

Dans quelques mois, les Renault Grand Scénic et Citroën Grand C4 Picasso devront « accueillir » le Volkswagen Touran renouvelé totalement!

Lancé en 2003, le Touran avait certes profité d’un bon « lifting » en 2010 mais il commençait tout de même à accuser le coup face aux nouveautés de la catégorie. Après 12 ans de commercialisation, voici donc la « vraie » deuxième génération basée sur la plate-forme modulaire MQB comme les Golf VII, Golf Sportsvan et Passat.

Esthétiquement, comme souvent dans le groupe VW, nous retrouvons un « trait de famille » et dans le cas du nouveau Touran on pourrait presque penser à une version longue de la Golf Sportsvan. Plus long de 13 cm que la génération précédente, le nouveau venu rejoint la moyenne (basse) de la catégorie avec 4,53 m de long soit 5 cm de moins qu’un Renault Grand Scénic et sera disponible en version 5 et 7 places.

Le Touran précédent était déjà l’un des monospaces compacts les plus logeables malgré son gabarit, le nouveau affiche de belles promesses en matière d’espace intérieur. Les sièges de la deuxième rangée coulissent sur 20 cm, les deux passagers de la troisième gagnant jusqu’à 5,4 cm en espace aux jambes. Le nouveau Touran se targue aussi d’être l’un des rares monospaces à offrir suffisamment de largeur aux coudes pour loger trois sièges enfant au deuxième rang. La garde au toit est également améliorée à toutes les places. La planche de bord inaugure un nouveau dessin  avec aérateurs prenant place au-dessus de l’écran multimédia et non plus sur les côtés.

Le nouveau Touran revendique le plus grand coffre de la catégorie mais ne communique pour l’instant aucun chiffre en configuration cinq et sept places sous cache-bagages. On saura simplement qu’il peut être modulé jusqu’à 1 040 litres en configuration cinq places chargé jusqu’au toit, et 1 980 litres tous sièges rabattus (respectivement 917 l et 1 857 l pour la version sept places). À titre de comparaison, un Grand Scénic fait un peu mieux dans en mode « fourgonnette » avec 2 063 litres, de même que l’ancien Touran avec 1 987 l. Le nouveau modèle a bien sûr droit à une modularité au goût du jour avec un plancher parfaitement plat quand tous les sièges sont rabattus.

Côté motorisation, on retrouvera en essence:

  • un 1.2 TSI 110 ch,
  • un 1.4 TSI 150 ch
  • un 1.8 TSI 180 ch

en Diesel:

  • 1.6 TDI 110 ch,
  • 2.0 TDI 150 ch
  • 2.0 TDI 190 ch.

Sauf pour le 1.2 TSI, tous les moteurs peuvent être associés à une boîte à double embrayage DSG, celle-ci étant imposée sur les 1.8 TSI 180 ch et 2.0 TDI 190 ch.

Côté consommation, il faudra bien entendu être attentif au 1.6 TDI 110 ch qui, en version BlueMotion DSG7, se contentera de 4,1 l/100 km (contre 5,1 l pour l’actuel 1.6 TDI 105 DSG). Pas mal ! Les versions plus luxueuse pourront bénéficier d’une suspension pilotée.

Enfin, au rayon technologie embarquée il  intègrera les dernières assistances à la conduite:

  • régulateur auto-adaptatif,
  • freinage d’urgence automatique,
  • Park Assist,
  • détecteur de fatigue ainsi que le Trailer Assist,
  • un inédit « assistant de manœuvre pour remorque » issu de la nouvelle Passat.

Le Touran est également compatible Mirrorlink, Apple Carplay et Android Auto.

Rendez-vous à Genève pour découvrir sans plus attendre ce nouveau Volkswagen Touran, qui arrivera sur le marché à l’automne!!

Catégories

Haut de page