Nouvelle Audi R8 !

 

 

Voici la nouvelle R8!

A défaut de pouvoir s’offrir ce genre de véhicule, nous allons apprécier ces photos et toutes les évolutions proposées par la marque aux 4 anneaux.

En apparence très semblable à la première mouture, la supercar d’Ingolstadt monte encore en gamme en délaissant le V8 et en faisant le plein de technologie.

Des restylages plus spectaculaires ont déjà été effectués, je vous l’accorde, même chez Audi! Et pourtant, c’est bien la toute nouvelle R8 qui sera l’une des vedettes du salon de Genève dans les prochains jours. Ce conservatisme, au niveau du design, est loin d’être un drame, mais après la subtile évolution du TT pour son 3ème opus, on aurait pu s’attendre à un passage de témoin plus marqué entre la première R8, arrivée en 2007 dans le cercle très fermé des constructeurs de supercars, et sa remplaçante.

L’habitacle évolue de façon notable avec des grandes lignes similaires et une console centrale réduite à sa plus simple expression. Surtout l’arrivée du Virtual Cockpit étrenné par le TT, qui met en évidence particulièrement l’écran de 12,3 pouces.

Sous cette enveloppe très semblable se dissimule un véhicule revue de fond en comble et allégée d’une centaine de kg (soit 1 550 kg) .

La structure fait toujours la part belle à l’aluminium mais aussi désormais au CFRP (carbon fiber reinforced plastic), un composite ultra-léger déjà exploité par la concurrence, notamment sur la BMW i8 ou bien sûr la Lamborghini Huracan (Logique, la R8 partage la plate-forme et le V10 5.2 atmosphérique) 🙂

La nouvelle Audi R8 sera disponible en une version dite « standard » de 540 ch (540 Nm) et une version « Plus » de 610 ch (560 Nm).

L’ensemble est bien sûr toujours transmis aux quatre roues via le Quattro, qui est à présent en mesure de distribuer 100 % de la puissance sur l’avant ou sur l’arrière en fonction des conditions d’adhérence. Dans le même temps, le V8 et la boîte manuelle  ne sont plus proposés!

Les performances sont :  0 à 100 km/h expédié en 3,5 s pour la V10 et 3,2 s pour la V10 Plus, qui réalise un temps identique à celui de l’Huracan. Pas de quoi inquiéter toutefois une Ferrari 488 GTB ou une McLaren 650S dont les V8 turbo s’acquittent de l’exercice en 3,0 s!Pour le 0 à 200 km/h c’est en à peine plus de 8 s, contre 9,9 s pour l’Audi R8 V10 Plus. Désormais doté d’une double injection directe et indirecte, le V10 est aussi capable de désactiver un banc de cylindres lorsqu’il est peu sollicité pour réduire la consommation (11,8 l et 275 g en V10, 12,4 l et 289 g pour la V10 Plus, à comparer aux 2,9 let 299 g de l’ancienne R8 V10 Plus S-Tronic forte de 550 ch).

Côté tenue de route, on notera qu’une assistance de direction électro-mécanique à démultiplication variable est proposée, que l’amortissement auto-adaptatif magnetic ride est revu, et de nouvelles jantes 20″. Une position « Dynamic » fait son apparition sur le sélecteur de mode, avec 3 réglages dédiés:

  • au sec,
  • au mouillé,
  • à la neige

Ces modes sont destinés à favoriser « un comportement dynamique » dans ces conditions en retardant et en affinant la réaction du correcteur de trajectoire. Niveau visibilité  de nuit, les fameux feux laser, dont Audi se dispute la primeur avec BMW, permettront une conduite plus sereine grâce à une portée deux fois supérieure à celle d’un éclairage LED et une moindre fatigue oculaire.

 

Catégories

Haut de page