Salon de Genève 2015: Quelques modèles…(2/2)

 

La Bentley EXP 10 Speed 6:

Bentley surprend avec un concept EXP 10 Speed 6 qui sous-entend l’arrivée d’un superbe coupé sport en complément des célèbres Continental GT.

Inévitablement, ce concept EXP 10 Speed 6  a été une des grosses surprises de ce salon. D’une part grâce à son design qui renouvelle en partie les codes esthétiques de la marque. Mais également car il laisse entendre que Bentley va procéder à  un rééquilibrage entre sportivité et luxe.

L’éventualité d’un futur coupé relativement léger et compact, qui viendrait concurrencer les Aston Martin Vantage et autres Jaguar F-Type vient rafraichir ce segment. La silhouette est pleine de finesse et d’élégance par rapport aux « lourdes » Continental GT , parfois, elle surprend même par certains détails, tels que le design des feux arrière. A l’intérieur,  on retrouve un habitacle tapissé de cuir et diverses touches de bois précieux et d’aluminium, le design et le traitement des divers éléments évolue fortement par rapport aux modèles précédents.

Côté mécanique, Bentley donne peu d’indications, mais la référence du patronyme aux glorieuses ancêtres (les Bentley Speed 6 ont gagné les 24H du Mans en 1929 et 1930) et la tendance du « downsizing », laissent penser que l’hypothétique modèle de série  pourrait se doter d’un 6 cylindres suralimenté.

 La Kia Sportspace Concept:

Le temps où les véhicules coréens étaient « quelconques » et sans saveur est révolu! Le designer allemand Peter Schreyer, transfuge de chez Audi, n’y ai pas étranger, en quelques années le style des voitures de séries est devenu celui des plus expressifs du marché. Une montée en puissance qui a permis de le  faire devenir, il y a deux ans, l’un des trois présidents de la marque!

Au salon, Kia fait honneur à sa jeune réputation. La marque a dévoilé une étude de break élégant et sportif, mais aussi et surtout réaliste. Sur des jantes de grand diamètre, le Sportspace Concept,  fait preuve d’une belle agressivité contenue malgré cette couleur rouge écarlate. Les flancs sont subtilement musclés tandis que la fameuse calandre « Tiger Nose »  affleure les projecteurs.

Même si la marque ne donne que très peu de détails sur les possibles motorisations de ce conceptil n’y aura point de motorisation hybride et/ou surpuissante sous ce long capot mais un très pragmatique 2.0 turbo essence de 250 ch, délivrant sa puissance aux roues avant.

Le restylage de la BMW Série 1:

La deuxième génération de BMW Série 1 avait déchaîné chez les puristes des passions comme on n’en avait plus connu depuis l’ère Chris Bangle (qui avait par ailleurs dessiné la première Série 1). Dévoilée au salon, cette phase II adopte un style  avec une face avant en harmonie parfaite avec le reste de la gamme.

Niveau intérieur, l’évolution est moins notable mais profite d’une qualité perçue améliorée, un point faible de la compacte bavaroise face à sa concurrente: l’Audi A3. La BMW Série 1 poursuit son « restylage » en remplaçant motorisations quatre-cylindres d’entrée de gamme par des trois-cylindres 1.5 turbo déjà étrennés par la Mini et la Série 2 Active Tourer. Les nouvelles versions d’accès sont la 116i (109 ch) et la 114d (95 ch). C’est toujours la M135i qui constitue le haut de gamme avec le seul six-cylindres disponible, un 3.0 turbo de 326 ch.

Catégories

Haut de page