Toyota Mirai et bouse de vache?

 

La Toyota MIRAI fonctionne avec une pile a combustible. Petit rappel pour ceux qui ne savent pas ce qu’est ou comment fonctionne une pile a combustible:

Une pile à combustible est une pile dans laquelle la fabrication de l’électricité se fait grâce à l’oxydation sur une électrode d’un combustible réducteur (par exemple dihydrogène) couplée à la réduction sur l’autre électrode d’un oxydant, tel que le dioxygène de l’air. La réaction d’oxydation de l’hydrogène est accélérée par un catalyseur qui est généralement du platine. Si d’autres combinaisons sont possibles, la pile la plus couramment étudiée et utilisée est la pile dihydrogène-dioxygène ou dihydrogène-air.

Bref…pour alimenter la pile à combustible de sa Mirai, Toyota a déniché une source d’hydrogène assez inattendue!

Pour en  illustrer les bienfaits (de la MIRAI…) Toyota a eu l’heureuse idée de remplir le réservoir d’hydrogène à partir du gaz naturel produit par… des excréments de nos chères vaches !

Et bien entendu, ça fonctionne (sans la moindre odeur fort heureusement!).

Alors que nous assistons à une nouvelle offensive de la voiture à hydrogène (dont le moteur électrique est alimenté par une pile à combustible nourrie à l’hydrogène, et ne rejette que de l’eau), le but de cet effet d’annonce « Fueled by everything » est clairement de montrer que l’hydrogène nécessaire au bon fonctionnement peut être produit de façon économique et non polluante.

Rappelons que la Mirai sera commercialisée dès 2015 en Allemagne pour la coquette somme de 78 600 euros avant bonus. Elle pourrait ensuite arriver sur le marché français d’ici 2017.

Catégories

Haut de page