Pollution: Dossier Volkswagen

 

L’affaire Volkswagen concernant les moteurs diesel « truqués » bat son plein depuis maintenant un peu plus d’une semaine, nous pouvons d’ores et déjà établir un bilan du nombre de véhicules touchés par marque faisant parti du groupe VW.

Petit rappel, le quotidien Allemand Bild a eu accès à des documents en provenance de la société Bosch, qui a fourni les « logiciels » à la source du scandale. L’équipementier avait alors en 2007 mis à disposition de Volkswagen des « algorithmes sophistiqués » qui permettaient d’activer les dispositifs anti-pollution uniquement durant les tests officiels. Bosch avait toutefois précisé à ce moment là que ces « logiciels » étaient destinés uniquement à des tests internes et que le fait de les monter sur des véhicules de série serait illégal.

Si l’on savait déjà que des gens de Volkswagen avaient sciemment décidé de « frauder » pour les tests d’homologation, nous savons désormais que l’équipementier les avait mis en garde quant à l’utilisation des composants fournis et, bien entendu, du caractère frauduleux. D’après, Le Nouvel Obs nous savons également qu’un technicien du groupe allemand avait alerté en 2011 sa hiérarchie du risque d’enfreindre la législation en utilisant ces composants. Il semblerait ainsi que de nombreuses personnes haut placées étaient parfaitement informées des enjeux de l’affaire.

Martin Winterkorn en faisait-il partie?

L’équipementier Bosch, qui avait fourni les « logiciels » incriminés dans le récent scandale sur les moteurs diesel Volkswagen, était au courant de la nature de ceux-ci et en aurait informé le constructeur dès le départ.

D’autant plus que cette affaire continue d’avoir des répercussions dans de nombreux pays mais également sur la plupart des marques du groupe. C’est ainsi que AUDI a officialisé le nombre de 2,1 millions de modèles équipés des  « logiciels » (sur 11 millions de véhicules du groupe Volkswagen à travers le monde). SEAT de son côté est également dans la tourmente, puisque le ministre espagnol de l’Industrie a exigé la publication du nombre de véhicules touchés, mais surtout a réclamé le remboursement des subventions touchées pour le « soutien aux véhicules performants ».

Sachant qu’un demi million de véhicules pourraient être concernés, le montant risque d’être encore une fois salé!

Si le nombre total de véhicules touchés dans le cadre du scandale concernant les fraudes aux tests d’homologation a été très vite connu, on peut aujourd’hui déterminer avec détail le niveau par marques du groupe de Wolfsburg. Ainsi, sur un total d’environ 11 millions de véhicules équipés de la fameuse « subtilité électronique » en circulation dans le monde, pas loin de la moitié portent le badge Volkswagen (5 millions). A cela s’ajoute la branche utilitaire du groupe, dont les 1,8 million de véhicules concernés sont également badgés Volkswagen.

la grande majorité des moteurs concernés par ce scandale sont des quatre cylindres issus de la famille EA 189, 1.6 ou 2.0 TDI.

Audi est naturellement la deuxième marque la plus touchée, avec 2, 1 millions de véhicules, suivie de Skoda (1,2 million) et de Seat (700 000 véhicules). Il reste alors 200 000 véhicules qui n’ont pour le moment pas encore été déclarés et il est possible que ceux-ci soient issus de chez Porsche. Il semblerait que les moteurs à l’origine de ce scandale ne soient pas uniquement des 4 cylindres, et le V6 diesel équipant les Panamera, Cayenne et Macan pourrait également être impliqué dans l’affaire.

Concernant la répartition selon les pays, nous ne connaissons pour le moment que les chiffres de l’Allemagne (2,8 millions de véhicules dont 577 000 Audi) et des États-Unis (500 000 véhicules dont 13 000 Audi). Pour rappel, la grande majorité des moteurs concernés par ce scandale sont des quatre cylindres issus de la famille EA 189, 1.6 ou 2.0 TDI. Le groupe Volkswagen et les marques concernées n’ont pas encore précisé comment ils allaient procéder pour la remise aux normes de tous les véhicules impliqués, mais il ne fait aucun doute que l’opération prendra un long moment.

Concernant les ventes de voitures neuves, il semble également probable que les marques connaissent une baisse sensible sur la fin de l’année, le marché de l’occasion pourra quant a lui être également impacté mais dans une proportion moindre.

Pour résumer:

Volkswagen : 5 millions de véhicules impactés

Volkswagen utilitaires : 1,8 million de véhicules impactés

Audi : 2,1 millions de véhicules impactés

Skoda : 1,2 million de véhicules impactés

Seat : 700 000 véhicules impactés

Catégories

Haut de page