Code de la route: Nouvel examen

 

L’épreuve du code a évolué en profondeur récemment. Nouvelles questions, centres d’examen confiés à des prestataires privés, tarif unique, tout ce qu’il faut savoir pour les futurs candidats au permis de conduire.

Le pragmatisme est le maître-mot du changement de la mythique épreuve théorique du permis de conduire qui est entré en vigueur  lundi 2 mai 2016.

Tout d’abord, en ce qui concerne l’épreuve elle-même son déroulement ne change pas : l’examen porte toujours sur 40 questions, sur lesquelles le candidat doit assurer un score minimal de 35 bonnes réponses. En revanche, les questions ont été revues avec pas moins d’un millier de nouveaux visuels (dont 10 % de vidéos) classés en neuf thématiques :

  • dispositions légales en matière de circulation routière
  • le conducteur
  • la route
  • les autres usagers de la route
  • réglementation générale et divers
  • précautions nécessaires à prendre en quittant le véhicule
  • éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite
  • équipements de sécurité des véhicules
  • règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement

images

Par leur fond et leur forme, ces questions font désormais autant appel au bon sens du candidat qu’à ses connaissances théoriques, sans être plus difficiles pour autant, promet le ministère de l’Intérieur.

L’objectif étant d’accroitre le réalisme et ainsi améliorer la formation des apprentis conducteurs, ils ne devront plus se contenter d’une application « bête et méchante » des règles du code de la route mais devront comprendre leur justification et ainsi mieux prendre conscience des risques liés à la conduite, les jeunes conducteurs étant actuellement impliqués dans un quart des accidents corporels en France.

L’examen pourra désormais être externalisé dans les locaux et sous la surveillance de sociétés privées. Selon la place Beauvau, le temps libéré sur le planning des inspecteurs du permis devrait permettre à ces derniers de faire passer 142 000 épreuves pratiques supplémentaires chaque année et ainsi réduire les délais d’attente. Autre avantage palpable pour les candidats, un net élargissement des possibilités géographiques et horaires pour passer le code, accompagnées d’une inscription simplifiée via Internet. Autrefois compris dans un forfait variable selon les auto-écoles, le prix de l’épreuve du code sera désormais fixé à 30 euros pour tous.

Catégories

Haut de page